Messali Hadj

Melissa

Messali Hadj est considéré comme le père de nationalisme algérien

I- Vie privée : un émigré algérien

Né en 1898 à Tlemcen en Algérie et mort en 1974 à Gouvieux en France, Messali Hadj est inscrit dès l’âge de 7ans dans une école primaire française afin de « se défendre et de demander ses droits auprès des Français ». En 1917 il effectue son service militaire à Bordeaux en puis émigre dans la capitale en 1923 après la Première Guerre mondiale où il rencontre sa future épouse, Émilie Busquant.

II- Vie publique : un pionnier de l’idée d’indépendance

- Messali Hadj est le fondateur des premières organisations indépendantistes algériennes et est nommé secrétaire de L’Étoile Nord-Africaine (ENA) en 1926-27 puis crée, en 1937, le Parti du peuple algérien qui sera interdit quelques années plus tard par la France.

- Il fonde en 1954 le Mouvement National Algérien (MNA) et s’oppose au Front de Libération Nationale (FLN). Il est la cible de plusieurs attentats et appelle à la fin de ces derniers en 1957. Messali

- Le MNA étant vaincu par le FLN en 1962, Messali et les messalistes font partis des mémoires "oubliées" de la guerre d'Algérie. Ce n'est qu'en 1988 que Messali Hadj a droit à une reconnaissance de la part de l'État algérien, l'aéroport de Tlemcen étant même rebaptisé "aéroport Messali Hadj". Sa statue trône à l'entrée de la ville.

- Messali Hadj était aussi amis avec Albert Camus. Ils militaient ensemble dans le Parti Communiste français et algérien.

4 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site