Les sites ressources

Flaubert gardait tout ce qu'il écrivait : notes, documents préparatoires, plans, brouillons... Au total, près de 25 000 pages manuscrites. Un "homme-plume", comme il plaisait à se désigner !

Il meurt le 8 mai 1880 en faisant de sa nièce, Caroline Commanville, sa légataire universelle. Elle hérite alors de tous les manuscrits et papiers de son oncle. Après la vente de la maison de Croisset, la masse des manuscrits la suit dans ses domiciles successifs. Pendant des décennies, elle gère avec soin la publication des œuvres complètes, de certains manuscrits inédits, et celle de la correspondance. Son mari meurt et elle épouse en seconde noces le Docteur Franklin Grout. Ils emménagent à Antibes, avec les 25 000 feuillets !

Elle enferme dans une bibliothèque vitrée du salon les manuscrits définitifs et ceux du copiste tandis qu'elle conserve à l'étage dans une armoire en chêne les brouillons dans des cartons d'archive. Au premier plan, sur le fauteuil, se trouvent les brouillons de Madame Bovary.

 

Armoire bovary

En 1914, Caroline Grout lègue les manuscrits et brouillons de Madame Bovary et de Bouvard et Pécuchet (les deux oeuvres normandes de Flaubert ; 17 cm de hauteur pour la pile de Bouvard et Pécuchet !!) à la Bibliothèque de Rouen. 

Salammbô, La Tentation de Saint-Antoine (les 3 versions et les 5 volumes de brouillons) et les Contes iront à la Bibliothèque nationale ; L'Education sentimentale au Musée Carnavalet. La bibliothèque de Flaubert ira à Canteleu.

Entre 1994 et 1999, ces manuscrits ont été restaurés (chaque feuillet manuscrit est alors monté par une charnière sur un feuillet neutre d’un format plus grand que le papier du manuscrit lui-même puis relié par une reliure de conservation).

En 2003, un appel à des transcripteurs est lancé (notamment sur les listes de professeurs) : "Vous plairait-il de déchiffrer et transcrire cet été quelques uns des 4600 brouillons de Madame Bovary ?" : 600 personnes de 16 à 76 ans (des classes de seconde ont notamment participé à ce travail acharné), tous bénévoles, de nationalités variées (Argentins, Colombiens, Belges, Français, Anglais, Portugais, Thaïlandais, Américains...) ont répondu présent et ont consacré leur été (et plus) à ce projet émouvant et colossal. Grâce à eux, les brouillons de Madame Bovary sont présentés aujourd'hui sous la forme de 12 volumes, lisibles, feuilletables à loisir !

Une mise en ligne a été réalisée par une équipe d'universitaires :

http://www.bovary.fr

Dans la rubrique "Consulter", vous trouverez le roman ainsi que sa genèse (les "tableaux génétiques", montrant les différentes strates d'écritures : plans, scénarios, brouillons, manuscrit définitif, manuscrit du copiste et texte publié).

Dans la rubrique "Feuilleter", vous pourrez parcourir les brouillons, avec à chaque fois sur la page, le brouillon et sa transcription.

 


Le site de l'université de Rouen est également une mine de ressources :

http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier_lycee/accueil.html

 Vous trouverez notamment des informations sur le travail de l'écrivain, sur les mouvements littéraires dans lesquels s'inscrit Flaubert, sur le temps dans Madame Bovary (les distances avec le réalisme > l'ancrage dans le temps).

Si vous cliquez en haut sur "vers l'atelier" (http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/index.php), vous trouverez d'autres pépites : un idex des noms propres, une étude sur les comparaisons, sur les passages supprimés.


Yvan Leclerc, professeur de lettres à l'Université de Rouen et spécialiste de Flaubert, présente sous forme de petites videos quelques points essentiels de Madame Bovary : sa genèse, le procès, le bovarysme, la politique dans le roman... Regardez-les, elles durent 5 à 6 minutes et résument bien ce qu'il faut que vous sachiez ! http://www.nrp-lycee.com/madame-bovary-gustave-flaubert/